Franco-belge, manga, comics, vinyles, CD... Neuf ou occasion, découvrez notre sélection exigeante mais pas élitiste !

lundi 18 octobre 2010

Les pépites psychotiques de Bazoom

Pour ce premier bulletin musical, nous tenions à vous entretenir d'un genre qui nous tient particulièrement à coeur chez Bazoom : le rock américain dit "garage" des années mille neuf cent soixante.

Mais me direz-vous, qu'est-ce que le garage-rock ? "Louie Louie" chantée par Iggy Pop, vous connaissez ? Bon, voilà, la quintessence du garage-rock, c'est cette chanson. Le premier gros carton garage vendu à des millions d'exemplaires, c'est une reprise du titre rhythm'n'blues "Louie Louie" de Richard Berry & The Pharaohs (1957) par The Kingsmen en 1963 repris avant et après eux par des milliers de groupes. Le garage-band standard, c'est une bande d'adolescents souvent très jeunes, qui répète génralement dans le garage paternel, à la technique musicale plutôt rudimentaire (cf "Louie Louie" des Kingsmen, truffé de "pains" en tout genres) mais dont l'enthousiasme et la fougue juvéniles donnent un résultat très efficace. Lorsqu'en 1964, Beatles, Rolling Stones, Yardbirds, Animals, Pretty Things et autres Them envahissent le territoire américain, le nombre de ces petits groupes explose littéralement (à en croire la rumeur, 63% des Américains qui avaient moins de 20 ans durant cette période, ont joué dans un groupe). Sous l'influence des Anglais et des acides, les garage-bands expérimentent et partent dans tous les sens en revisitant le blues, le rhythm'n'blues, la soul, la pop, la surf-music ou encore le folk, auxquels ils incorporent la guitare fuzz et les effets de studio marquant les débuts du rock psychédélique, le point culminant étant l'année 1966.

Complètement oublié aux débuts des années soixante-dix, le garage-rock refait surface grâce à une compilation imaginée par Jac Holzman, patron d' Elektra Records, et conçue par Lenny Kaye (futur guitariste du Patti Smith Group et historien du rock), "Nuggets - Original Artyfacts From The First Psychedelic Era" publiée à l'automne 1972. L'objectif étant de rendre compte sur quatre faces, du foisonnement musical de ces jeunes groupes américains entre 1965 et 1968. Réunissant des titres dont une bonne partie avait été classée dans les charts pop, "Nuggets" sort de l'oubli The Electric Prunes, The Thirteen Floor Elevators, The Seeds, The Chocolate Watch Band, The Premiers, The Count Five, The Barbarians, The Standells, The Shadows of Knight, The Knickerbocker The Count Five... au total 27 groupes. Beaucoup de musiciens de la vague punk du milieu des années soixante-dix ont écouté, apprécié et digéré les pépites de Lenny Kaye.

"Nuggets" ainsi que de nombreux albums ou compilations de garage-bands sont disponibles en vinyle et cd chez Bazoom BD-Musique au 32 rue du Belzic, Auray.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire